Charpente à l’ancienne à Dijon avec Hory Marçais

Rédigé par David - -
La charpente à l’ancienne demeure une pratique très populaire en France et les artisans qui perpétuent cette pratique traditionnelle deviennent de plus en plus nombreux et sont encore présents aux festivals. Ils ont réussi à préserver les mêmes techniques transmises à travers une longue histoire et une grande expertise qui remonte même à l’époque médiévale. Ce n’est pas à l’aide d’une tronçonneuse moderne que ces charpentes sont réalisées mais plutôt à l’aide d’une doloire, ustensile traditionnel et prestigieux qui permet d'aplanir et d'assembler les pièces de bois tout en gardant la forme prestigieuse de ce matériau noble. Les travaux de découpage du bois se font manuellement, conformément à la tradition. Mais en raison de l’effort physique laborieux que nécessite cette activité, certains charpentiers ont recours à la tronçonneuse ! Quant à la résistance de la pièce, c’est à travers la technique de découpage selon l’orientation des fils de bois qu’elle est maintenue. Ceci donne à l’édifice en question une allure plus naturelle en conservant toutes les courbes du bois utilisé, une tâche loin d’être facile vu la grande exigence en détails et en précision.

En cas de parfaite exécution, vous pourrez même savoir si le charpentier était droitier ou gaucher. C’est ce que l’on peut observer dans les maisons à pan de bois où les charpentes ne sont pas toujours faites de manière à ce qu’elles soient droites à tout prix. En effet, il s’agit de faire renaître un métier d’autrefois, une richesse patrimoniale perdue à un moment donné et qu’on souhaite raviver afin d’affirmer l’identité et la diversité de Dijon, cette magnifique région qui tente de regagner sa gloire historique. Souvent on fait appel à l’expertise de ces artisans traditionnels quand les charpentes des anciens édifices deviennent visibles.

Les charpentiers traditionnels interviennent alors pour les restaurer afin qu'elles revêtissent un aspect naturel et qu'elles gagnent en résistance et en durabilité. On recourt aux charpentiers également pour conserver le style local et faire plaisir à tous ceux qui l’apprécient et souhaitent l’avoir chez eux. Pour les services de ces artistes du raffinement à la traditionnelle, vous devrez payer un coût considérablement plus cher que quand il s’agit d’un charpentier moderne. Les coûts supplémentaires, estimés à environ 25%, sont donnés par le temps de travail beaucoup plus long et la qualité supérieure du bois utilisé qui, outre sa rareté, n’a pas besoin d’être traité. Mais le rapport qualité-prix est toujours maintenu et d’autant plus garanti, on vous le promet !
Plus d'informations sur les charpentes traditionnelles : https://horymarcais.fr

Les commentaires sont fermés.